26ème congrès de l'AFPEN

Deauville 2019

 
Conférence simultanée vendredi 20 septembre de 13h45 à 14h30
 
 

PNG - 37.1 ko

Aziz JELLAB

Habilité à diriger des recherches, docteur en sociologie et en sciences de l’éducation, et Inspecteur général de l’éducation nationale. Il est par ailleurs professeur des universités associé (INSHEA) et chercheur au Grhapes (Université Paris Lumière).

 
 
 
 
 
 
 
 
Il est l’auteur de :
 
- Une fraternité à construire. Essai sur le vivre-ensemble dans la société française contemporaine, Berger-Levrault, 2019, 440 pages.
 
- Bienveillance et bien-être à l’école. Pour une école humaine et exigeante (sous la direction de Aziz JELLAB & Christophe MARSOLLIER), Berger-Levrault, 2018. 330 pages.
 
- Société française et passions scolaires. L’égalité des chances en question, Presses Universitaires du Midi, 2016, 410 pages.
 
- Les étudiants en quête d’université. Une expérience scolaire sous tension, L’Harmattan, 2011.
 
- Sociologie du lycée professionnel. L’expérience des élèves et des enseignants dans une institution en mutation, Presses Universitaires du Mirail, 2009, 330 pages.
 
 

L’école de la bienveillance et le défi du vivre-ensemble. Quels enjeux dans une société en crise(s) ?

 
 
Résumé :
 
Le vivre-ensemble ne peut être réduit à un slogan, à une sorte de mot d’ordre comme il en existe tant d’autres. Il doit être problématisé, discuté, défini et précisé quant à ses significations et à sa portée théorique et pratique. Mais pour en circonscrire le sens et l’importance, il faut partir de la société française actuelle, des transformations qu’elle connaît et des interrogations qui traversent ses membres. C’est l’idée même de société et de cohésion sociale qui doit être reformulée, quand les institutions traditionnelles, l’Etat, la famille, le travail, ne parviennent plus à fixer ou à garantir aux individus des devenirs ou des appartenances stables. Apprendre le vivre-ensemble doit revenir à l’une des institutions les plus emblématiques de la République qu’est l’école. Celle-ci ne cesse d’attiser passions, controverses et polémiques et, dans le même temps, elle doit relever plusieurs défis comme l’accès au savoir, la formation du citoyen éclairé, la préparation à l’insertion professionnelle, etc. Si, historiquement, l’instruction obligatoire a su réunir dans une même unité de lieu et de temps des élèves provenant de différents milieux sociaux, elle se heurte aujourd’hui aux comportements consuméristes qui mettent à mal l’idéal démocratique visant à développer la mixité sociale. Comment donc instituer le vivre-ensemble à l’échelle des écoles et des établissements scolaires ? Quelle place la bienveillance doit y occuper assurant reconnaissance de chacun et solidarité entre tous ? Répondre à ces questions est un défi tout autant démocratique qu’humaniste.
 
 
 

retour au programme du congrès