26ème congrès de l'AFPEN

Deauville 2019

 
Conférence simultanée vendredi 20 septembre de 11h05 à 11h50
 
 
PNG

Fabian GUÉNOLÉ

est Pédopsychiatre, maître de conférences des universités-praticien hospitalier, chef du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du CHU de Caen.

 
 
 
 
 
 
 
Il est l’auteur de :
 
- Postel C, Viard A, André C, Guénolé F, de Flores R, Baleyte JM, Gerardin P,
Eustache F, Dayan J, Guillery-Girard B. Hippocampal subfields alterations in
adolescents with post-traumatic stress disorder. Hum Brain Mapp. 2019
Mar ;40(4):1244-1252. doi : 10.1002/hbm.24443. Epub 2018 Oct 27. PubMed PMID :
30367743.
 
- Guénolé F, Spiers S, Madigand-Tordjman MA, Bach N, Rébillard C. Le diagnostic
de l’hyperactivité de l’enfant. Soins Pediatr Pueric. 2017 Jul -
Aug ;38(297):36-40. doi : 10.1016/j.spp.2017.05.010. Review. French. PubMed PMID :
28705568.
 
- Dégeilh F, Viard A, Guénolé F, Gaubert M, Egler PJ, Egret S, Gerardin P,
Baleyte JM, Eustache F, Dayana J, Guillery-Girard B. Functional brain alterations
during self-reference processing in adolescents with sexual abuse-related
post-traumatic stress disorder : A preliminary report. Neurocase. 2017
Feb ;23(1):52-59. doi : 10.1080/13554794.2017.1290807. PubMed PMID : 28376696.
 
- Guénolé F, Speranza M, Louis J, Fourneret P, Revol O, Baleyte JM. Wechsler
profiles in referred children with intellectual giftedness : Associations with
trait-anxiety, emotional dysregulation, and heterogeneity of Piaget-like
reasoning processes. Eur J Paediatr Neurol. 2015 Jul ;19(4):402-10. doi :
10.1016/j.ejpn.2015.03.006. Epub 2015 Mar 24. PubMed PMID : 25842052.
 
- Guénolé F, Louis J, Creveuil C, Baleyte JM, Montlahuc C, Fourneret P, Revol O. Behavioral profiles of clinically referred children with intellectual giftedness. Biomed Res Int. 2013 ;2013:540153. doi : 10.1155/2013/540153. Epub 2013 Jul 10. PubMed PMID : 23956988 ; PubMed Central PMCID : PMC3722901.
 
 
 

« On va le faire suivre » : réflexions sur les soins psychologiques d’emblée individuels.

 
 
Résumé :
 
 
Deuxième système d’appartenance de l’enfant après la famille, l’école est un lieu privilégié d’expression et de repérage des souffrances psychiques de l’enfance. En tant qu’institution, elle possède de plus un mandat social la légitimant pour dire la nécessité de soins psychologiques. Lorsqu’il le juge pertinent, le personnel enseignant, parfois avec le psychologue scolaire, peut ainsi offrir au système familial la guidance favorisant un recours àun professionnel ou une structure de soins. Ce processus, par nature centré préférentiellement sur l’enfant, peut conforter la tendance fréquente, et volontiers défensive, du système familial à envisager les problèmes rencontrés à la seule échelle individuelle : On envisagera que l’enfant soit « suivi ».L’invocation d’un « suivi » pour l’enfant, vocable présent y compris chez les professionnels scolaires, procède alors vraisemblablement d’une préoccupation légitime visant à la mise en œuvre d’une action thérapeutique spécifique et suffisamment prolongée, supplémentaire et extérieure à l’institution scolaire. En l’illustrant d’exemples, nous proposerons dans cette communication une réflexion sur ce que peut induire la mise en place de soins psychiques d’emblée individuels et quels principes théorico-cliniques peuvent avantageusement être considérés au préalable.
 
 
 
retour au programme du congrès