26ème congrès de l'AFPEN

Deauville 2019

 
Conférence simultanée vendredi 20 septembre de 13h45 à 14h30
 
 

PNG - 43.9 ko

Marjorie ROQUES

est Maître de conférences des universités, Université de Caen Normandie - Laboratoire de Psychologie Caen Normandie ; Psychologue clinicienne, Unité de Crise et d’Hospitalisation pour Adolescents,
Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, CHU de Caen.
 
 
 
 
 
Elle est l’auteure de :
 
- Roques M. et al. (accepté à paraître) Adolescents victimes de harcèlement : repérage des vulnérabilités intra-familiales à partir de l’analyse des dessins de la famille, Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence.
 
- Roques M., Confort C., Mazoyer A-V (2015). Le harcèlement psychologique en milieu scolaire : une affaire de groupes d’adolescents ? Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence, 63 : 533-540.
 
- Roques M. (16 mars 2019) Un corps en(je)u dans le harcèlement à l’adolescence, Colloque de la Société du Rorschach et des méthodes projectives, Université Toulouse Jean-Jaurès.
 
- Roques M. (23 août 2018). Vulnérabilités adolescentes et prévention secondaire du harcèlement, Université de Brasilia.
 
- Roques M., Lacotte M., Senot C-C. (décembre 2018) Résultats préliminaires de la recherche VAPS-Harcèlement, Colloque les Vulnérabilités psychiques et sociales, Université de Caen-Normandie (organisatrice d’atelier et communicante)
 
- Roques M., Lacotte M., Senot C-C. (23 mars 2018) Le harcèlement psychologique chez les adolescents victimes. Des facteurs de risque à la prise en charge, Colloque Sur les précarités sociales et psychiques, université de Rouen (responsable scientifique et communicante).
 
 
 

Le harcèlement en milieu scolaire et sa prise en charge. Entre continuité et discontinuité institutionnelles

 
 
Résumé :
 

Le harcèlement psychologique en milieu scolaire est un fléau mondial qui peut avoir des conséquences dramatiques sur les enfants et les adolescents. S’il existe certainement depuis longtemps, il semble prendre une expression actuelle en lien avec la crise de la famille et des institutions, et l’hypermodernité de nos sociétés occidentales hyperconnectées (en ce qui concerne le cyberharcèlement). L’institution scolaire se trouve souvent dépassée par cette violence qui peut prendre des formes diverses (physique, psychologique, sexuelle, agression directe ou indirecte, cyberharcèlement). Plus que jamais, la portée de ces actes nous invite à penser une continuité des prises en charge entre institution scolaire et institution de soin.
 
 
 

retour au programme du congrès