26ème congrès de l'AFPEN

Deauville 2019

 
Conférence simultanée vendredi 20 septembre de 15h00 à 15h45
 
 

Véronique LE MÉZEC

est Psychologue, Éducation nationale, chargée de cours au CEFOPsyEN de Rennes, formatrice pour l’ESPCT – European School Psychology Centre for Training.

 
 
 
 
 
 
 
 
Elle est l’auteure de :
 
- Le Mézec V. (2005), « L’Élève merveilleux : Travail sur la relation de l’enseignant à l’élève », in Le journal des psychologues, n° 226, p. 51-54.
 
- Le Mézec V. (2007), Fonctions institutionnelles du psychologue et intégration scolaire d’enfants en situation de handicap, in Adaptation scolaire – Un enjeu pour les psychologues, AFPEN, MASSON.
 
- Colasse M. & Le Mézec V. (2016), « L’insupportable à l’école - Nommer l’insupportable à l’école pour ne le supporter plus. Paroles d’adultes », Revue Psychologie et Education 2016-3.
 
- Le Mézec V. (2018), "Après les enfants, les bébés ?"., in Ratia-Armengol D. (dir), "Quand les temps changent, les bébés changent-ils ?", ERES.
 
- Le Mézec V. (2019), « L’élève merveilleux » - Praxis de l’enseignant.e et relation à l’élève, in Diversité, n° 195 Mai-Aout 2019.
 
 

« L’élève merveilleux » relation enseignant-élève

 
 
Résumé :
 
La vie d’un enfant à l’école est traversée par les multiples relations qu’il y noue, avec ses pairs et avec les adultes de la communauté éducative. L’une des relations clés est celle qu’il vit avec son enseignant. La qualité de la relation enseignant élève a un impact sur la construction de l’image de soi en tant qu’apprenant, la socialisation, et le bien-être de l’écolier. Nombreux sont les témoignages d’élèves évoquant des souvenirs marquants ayant parfois conditionné leur accès et leur rapport au savoir et aux apprentissages. Les psychologues les entendent souvent au cours des entretiens avec les enfants et les familles.
 
Comment professionnaliser cet aspect de la praxis de l’enseignant qui renvoie à la fois à l’acte d’enseigner et à l’intime ? L’enseignant s’implique en tant que professionnel et en tant que sujet. Dans le cadre d’entretiens, il a été demandé à des enseignants de s’exprimer sur cette part subjective investie dans la relation à l’élève. Lors d’un entretien individuel, il leur a été proposé de définir ce que serait leur « élève merveilleux ».
 
Cette communication présente les résultats de ces entretiens avec les enseignants et les perspectives pour les psychologues dans le travail avec les enseignants.

 
 
 

retour au programme du congrès